l’ammonitrate est la forme la plus efficace

Catégorie : Articles de journaux Mis à jour : samedi 26 octobre 2019

Entre l’urée, la solution azotée et l’ammonitrate, c’est ce dernier qui offre les meilleures efficacités du fait de moindres pertes d’azote par volatilisation ammoniacale.

Quelles performances des différentes formes d’engrais azotés à même dose totale ?

Ecart de rendement et de teneur en protéines obtenu entre :

Solution azotée versus ammonitrate : 120 essais dont 78 en limono-argileux - ARVALIS – Institut du végétal, Yara (même forme sur tous les apports)

 

Limons

Sols calcaire

Rendement

-2 q/ha

-4 q/ha

Protéines

-0,6 %

-0,8 %

Urée versus ammonitrate : 28 essais (1981-2012) même forme sur tous les apports

 

 

Limons

Sols calcaire

Rendement

-1,3 q/ha

-5,1 q/ha

Protéines

-0,17 %

-0,2 %

 

Ammonitrate : la forme la plus efficace

  • Préférer l'ammonitrate particulièrement dans les situations qui génèrent des pertes par volatilisation importantes.

Urée : des performances proches de l'ammonitrate

Des chutes de rendement importantes ont pu parfois être observées (notamment en terre de craie), imputables à des pertes par volatilisation.

  • L’hydrolyse de l’urée est suffisamment rapide pour qu’il ne soit pas nécessaire d’anticiper les apports avec cette forme d’engrais.

L’efficacité de la solution azotée est variable

Conséquence entre autre d’une perte plus ou moins importante d’ammoniac dans les jours qui suivent l’apport.

  • Pour vérifier l’efficacité de l’apport, fonction des conditions pédoclimatiques, et pour réajuster si besoin la dose d’azote prévisionnelle, il est recommandé d’utiliser la « Grille d'évaluation du risque de volatilisation ammoniacale » du COMIFER ) ou d’utiliser un outil de pilotage.

Source : Céline DRILLAUD (ARVALIS - Institut du végétal)

Affichages : 981